FANDOM


Khiron
Eradius3
Titre Le Roi des Champions
Sexe Masculin
Race Humain
Classe Champion d'E'lorel
Location Inconnue
Status Mort
Alignement Neutre


"L'esclave des sans pitiés sera roi des justes, le martyr des damnés portera le courroux des vaillants. Par la fureur des cieux, sois terrassé et brûlé Mallal !"

- Un champion d'E'lorel parlant d'Eradius -








L'éveil du mythe

Autrefois fils d'esclaves, Khiron fût un garçon élevé pour le combat, battu par des tortionnaires et dressé pour combattre. Son éducation n'a jamais tourné qu'autour d'une seule chose : tuer. À l'âge de ses 12 ans, pour la première fois placé dans une arène, il a le courage de faire ce qu'aucun prisonnier n'avait fait avant lui, il lâcha épée et bouclier et se livra à son adversaire, affirmant haut et fort que se battre était sûrement la pire chose qu'il ait jamais vu et tout ce qu'il a subit n'a fait que confirmer sa vision des choses, pour échapper à cette vie de souffrance, Khiron est prêt à mourir en tendant les bras la mort, souriant déjà car il savait sa douleur éphémère mais son repos éternel.

L'orc qui se dressait face au jeune garçon était un très vieux gladiateur et, comprenant le garçon, il s'exclama haut et fort : Il ne se défend pas, mon honneur m'empêche de tuer un adversaire qui ne se défend pas.

C'est alors que la garde pénétra l'arène et tua l'orc en lui tranchant la tête pour satisfaire la soif de sang du publique déchaîné. Khiron n'oubliera jamais le regard de l'homme contre lequel il devait se battre, il jura de faire valoir sa vie et de trouver une mort digne de celui qui l'avait épargné.

Fouetté pour ne pas s'être battu, le Maître du garçon était fou de rage, il hurlait et, dans un ultime acte de colère, arracha les cheveux de Khiron sous le regard des autres prisonniers. Animé par une fureur sans pareille, une soif de justice, l'apprenti gladiateur jura que son sang ne serait plus jamais l'objet d'un soulagement, pour personne. Il se confectionna une arme avec les os d'un rat de sa prison qu'il tailla avec ses dents. Pour éveillé le soupçon, il se planqua au plafond de sa prison, le garçon était habile. Lorsque le garde s'aperçut qu'il avait disparut, entrant dans sa prison pour l'examiner, Khiron le tua avec l'arme qu'il avait confectionné et vola son épée et son bouclier. Courant vers la sortie pour trouver son salut, le jeune homme ne prit pas le temps de s'arrêter pour aider les autres prisonniers qui, apparemment, refusaient d'être libérés par peur de ce qui les attendrait si ils étaient découverts. Trouvant la sortie, le garçon fût guidé par une voix dans son esprit qui semblait venir de l'au-delà, c'était celle d'E'lorel

Très vite, Khiron comprit que cet homme l'avait sauvé, il ne savait pas de quelle manière il l'avait fait mais une chose est sûre, ce Prophète était le libérateur du garçon qui, à ses côtés, jura d'être son défenseur et le gardien de ses secrets. Inspiré par la lumière, touché par un amour profond et sincère, Khiron se rebaptisa Eradius et suivit E'lorel avec une docilité digne de celle d'un domestique.

Le premier Champion d'Elorel

Quelques années plus tard, Eradius reçoit un fragment d'énergie pure qu'E'lorel a confectionné pour lui, ce dernier affirma qu'il s'agissait d'une partie de lui, tout l'amour qu'il portait à son champion, le garçon fût émerveillé par l'objet et jura de le protéger quoi qu'il advienne, déclarant que ceci est la chose la plus précieuse au monde, plus précieuse encore que sa vie, plus secrète que n'importe quel mot, on appelait cet artefact : La pierre de source. Destiné à tout faire pour son maître, Eradius fît confectionner un marteau qu'il appela le Teldraël. Selon la légende, ce marteau pouvait non seulement frapper mais adoucir l'esprit qu'il touchait, certains parlaient de cet objet comme d'un éducateur qui réprimande son disciple pour adoucir son caractère et corriger ses fautes. C'est avec ce puissant objet qu'Eradius défend E'lorel face à de nombreux dangers, il le protège entre autre des orcs qui, alors bêtes sanguinaires, auraient trouvé la paix après avoir été tués par le Teldraël. Eradius n'est cependant pas toujours resté près de son Maître, il a voyagé, défiant les créatures les plus sombres qui se tenaient sur sa route, combattant contre des démons et des monstres tel un gladiateur mais toujours avec honneur. Il est dit que le Teldraël avait pour rôle de tuer et pour libérer, de détruire la prison des damnés pour leur permettre d'accéder à la sagesse.

Selon la légende, Eradius serait retourné près de son Maître après avoir combattu durant une bonne partie de sa vie. Nul ne sait comment mais il semblerait que le Champion ait accordé son énergie vitale à E'lorel via le Teldraël pour, à son tour, l'instruire. 


La Légende du Roi des justes

Plusieurs champions d'E'lorel affirment avoir vu, en portant le marteau, l'esprit d'Eradius se manifester leur inspirant ainsi courage et détermination. Pour beaucoup, le premier champion a atteint une illumination en libérant son âme de l’étreinte du monde physique mais pour Pronaris ou Solomon, il n'y a pas le moindre doute, quiconque vénère le Roi des justes obtient son soutien. 

Lorsque Pronaris combattit les rebelles du Sanctuaire Prioris, le Teldraël émana une lumière si puissante que lui-même en fût terrifié, c'est alors qu'il affirme avoir vu Eradius se manifester et frapper le sol du poing pour détruire ceux qui s'étaient fourvoyés, mettant ainsi fin à la rébellion. C'est après cet événement que Pronaris cessa de ce servir du marteau, le confiant à Solomon.

Solomon, alors entrain d'affronter Mallal , a prié Eradius et l'a invoqué pour renvoyer le Dieu noir dans le monde des morts. Lors de l'ultime assaut de Solomon, le marteau se brisa, libérant une lumière si puissante que le contact de cette force sacrée avec la chair du Dieu créa un matériaux mythique que l'on appel l'Eredium, ultime témoignage de la puissance des Champions de l'Ordre d'E'lorel.

Depuis le jour où le marteau a été brisé, laissant des fragments abandonnés qui, plus tard, reformeront d'autres puissants artefacts, Eradius ne s'est plus jamais manifesté.

Certains disent qu'il est le gardien des champions, le roi des justes, le courroux des vaillants et que tout champion proche de la mort ou étant arrivé à la fin de son devoir le voit apparaître. Ce n'est pourtant pas ce qui arriva à ceux qui suivront Solomon.




Thème d'Eradius

Thème d'Eradius

Eradius atteignant l'Illumination, sortant des eaux de l'illusion

  On considère aujourd'hui Eradius plus comme une divinité que comme un ancien combattant. Il faut dire que son allure de son vivant faisait plus penser à celle

d'un Dieu que d'un homme, il avait des bijoux au cou et autour de la tête. Il semblerait qu'au-delà de sa foi en E'lorel, Eradius croyait en d'autres divinités qu'il honorait au travers de sa tenue, ces divinités feraient partie de la culture dont il a bénéficié au sein des gladiateurs notamment trolls et orcs.