FANDOM


Maxime Holaf
Holaf
Sexe Masculin
Race Humain
Classe Cardinal
Location Esprit du Dalada
Status Mort
Professeur(s) E'lorel Ailes-de-l'aube

"Je fûs l'ennui de ma propre vie qui, peu à peu, me paressait aussi douloureuse que ma paresse et m'engouffrait dans une éternelle attente jusqu'à ce qu'il vînt me déloger comme on déloge la misère de l'âme."


- Cardinal Holaf -










Le Beau parleur

Maxime Holaf est un enfant bourgeois, fils de nobles et détenteur de nombreuses terres. Il grandit à Elwynn dans le confort et la liberté, ses parents sont trop occupés pour l'éduquer et Maxime devient un mauvais garçon qui pille et s'en prend à tout le monde, révolté, il ne suit pas ses études et s'empiffre de ce que la vie lui apporte, sans retenu. C'est à cause de cela que, dix ans plus tard, c'est un homme blasé par l'ennui au cœur alourdit par une peine trop grande pour être exprimé, le manque d'amour. Maxime reçoit des revenus à ne rien faire et écrit de temps en temps des poèmes qui n'intéressent personne, il a le confort de la vie et la reconnaissance hypocrite de ses serviteurs. Puis, un jour, un homme, un paysan, vient frapper à sa porte et lui demande avec plein d'énergie du travail. Séduit, Holaf envoie l'homme dans un champ et en quelques minutes, des rires se font entendre, Maxime regarde à la fenêtre et voit ses serviteurs amusés par la joie de vivre du nouvel arrivant qui ne cesse de danser et d'amuser la galerie. Jaloux, le propriétaire gardera un oeil sur lui et le soir même, il le renverra, sans le payer.

Cependant, un serviteur fait remarquer à Holaf qu'aujourd'hui les récoltes furent meilleurs que d'habitude et le propriétaire fît revenir l'homme qui ne s'était presque pas éloigné. Il lui demanda alors comment il avait fait.

L'homme affirma que ses travailleurs s'ignoraient et c'est dans la force de leur collectivité qu'ils ont produit un travail aussi grand. Holaf demanda alors à l'homme comment il avait fait pour leur insuffler une telle joie et un tel dévouement, c'est alors que l'homme se présenta comme étant E'lorel et demanda à Maxime de le suivre pour lui apprendre comment transmettre la joie de vivre, ce que Maxime fît, n'ayant rien à perdre et laissant ses récoltes derrière lui.

Trois semaines plus tard, Holaf devient le cardinal d'E'lorel et offre ses terres à ses serviteurs. Depuis ce jour, les poèmes du cardinal sont très appréciés et il n'a plus rien à voir avec l'homme qu'il était autrefois. Convaincu que la voie de son Maître est la meilleure de toutes pour que tous les êtres soient dans la force et la paix, il devient un véritable avatar de la joie et de la bonne humeur communicative, cette force que lui avait inspiré le Prophète. Le cardinal, malgré son aspect sévère, n'avait qu'à sourire pour que l'on voit ce qui se cachait au fond de lui.

Le Cardinal Maxime a déjà suivi, par son esprit, E'lorel dans le Royaume des ombres mais ne s'est jamais battu une seule fois. Lorsqu'un mauvais esprit venait à lui pour le soustraire à ses ordres, le corrompre ou le terrifier, le cardinal se mettait à danser et il entraînait dans ses pas quelques damnés qui retrouvaient alors la joie de vivre.

Lors de son ultime sacrifice pour nourrir le Dalada, le cardinal Holaf arbora un sourire et pria en dansant, à l'instar de ses autres frères qui semblaient émerveillés par sa méthode.