FANDOM


Essence spirituelle : Substance liée à la vie

Il y a plusieurs essences spirituelles et chacune a des propriétés qui lui sont propres. Nous parlerons de trois types d'essences :

_ I) L'énergie vitale

_ II) L'énergie spirituelle

_ III) L'énergie âmique


I) L'énergie vitale

L'énergie vitale est une force qui apparaît verte, elle permet de connecter la matière et l'esprit et intervient lors de l'incarnation d'un être où pour préserver un être de la désincarnation via la nécromancie.

L'énergie vitale est directement liée au plan physique et sa formation a permis, au fil du temps, d'engendrer des formes de vie de plus en plus spirituelles, complexes et intelligentes comme les troll, les elfes et bien d'autres. Si l'énergie vitale disparaissait, le plan physique deviendrait inaccessible pour n'importe quel esprit.


II) L'énergie spirituelle

L'énergie spirituelle ou force de l'esprit est une substance semblable à un rayonnemment et elle représente nos idées, nos pensées, nos ressentis qui sont communiqués, l'esprit est une énergie tournée vers l'extérieur et il peut prendre plusieurs apparences.


A) L'énergie sacrée :

L'énergie sacrée prend l'apparence d'une lumière, c'est là l'émanation spirituelle de l'amour et des bons sentiments qui visent à réunir les gens, une force religieuse qui vise l'unification des êtres que certains apprécient car elle les rend heureux mais pour d'autres, elle les terrorisent car ils préfèrent leur indépendance comme les ombres ou les démons.


B) L'ombre :

L'ombre est la manifestation spirituelle de la haine, on peut l'associer plutôt à une non-manifestation puisqu'elle communique le refus total d'un être à communiquer avec les autres et à se lier à eux, on peut parler là d'une force non-spirituelle capable de communiquer le désespoir et la peur face à la solitude et l'absence de repaires.


C) Le feu :

Le feu est la manifestation de la colère, il est parfois proche de l'énergie sacrée, c'est la force qui s'en rapproche le plus. Le feu engendre la folie et la douleur, il instaure la peur et brise les liens d'une personne avec elle-même mais le feu purifie et permet de développer sa volonté.


D) L'air :

L'air est l'émanation du regret, du doute, elle peut-être comparable à l'influence de la lumière sur certaines créatures sombres mais l'air permet aussi la conscience des autres et la formation de sentiments à leur égard.


E) La terre :

La terre représente l'absence de sentiments et d'émotions, on pourrait parler d'une non-force spirituelle si il ne s'agissait pas d'une force manifeste qui peut s'étendre aux autres.


F) L'eau :

L'eau est la force des rêves, des espoirs non réalisés, de la tristesse et de la déception, l'eau est à la fois une force qui motive l'espoir mais elle engendre aussi le désespoir.

III ) L'énergie âmique

L'âme n'est pas une force facile à décrire, on pourrait parler d'un esprit replié sur lui-même, capable de s'auto-influencer et source des énergies spirituelles. Si l'esprit est une lumière, l'âme est une étoile. Il est établit que l'âme est notre existence sous sa forme spirituelle, désincarnée. C'est la source de nos sentiments et de nos pensées, l'âme est la source de notre esprit.


Qui sommes-nous ?

Dans l'enseignement d'E'lorel, il est expliqué que l'être que nous sommes vraiment est en fait à la fois la chose la plus simple et la plus complexe sous les aspects qu'il prend pour se cacher de lui-même, la complexité est produite par la peur qui elle-même est la source de l'intelligence car de la prudence et de la vigilance mais aussi de la vivacité d'esprit.

Ainsi E'lorel a commencé par remettre en cause toutes les formes de vie, à commencé par la forme physique, l'énergie vitale.

Sommes-nous notre corps ? Est-ce qu'il faut s'identifier à notre apparence physique ? Peut-on dire qu'une personne qui est laide pour les autres ne peut pas être aimée ?

E'lorel expliqua que notre corps nous permettait d'exister sur le plan physique tel un véhicule mais notre corps n'est pas ce que nous sommes réellement, c'est un moyen de se manifester, une émanation spirituelle de notre propre âme.

Sommes-nous alors notre esprit, nos idées, nos pensées ?

Si nous sommes nos pensées et nos idées alors un amnésique ne devrait pas exister puisqu'il a perdu ses idées pour en reformer d'autres. Sommes-nous nos souvenirs ? E'lorel affirme que nous existons déjà sans avoir de souvenirs et même si notre esprit redémarre, nous existons toujours.

Si nous ne sommes ni notre corps, ni ce que nous pensons, notre esprit alors sommes-nous notre âme ?

L'âme est la source de notre haine, de nos sentiments, de nos pensées. E'lorel affirme que dés lors que l'on croit posséder quelque chose, c'est en fait cette chose qui nous possède. Si un homme possède de nombreux biens, c'est lui qui est attaché à ses biens, enchaîné à eux et non pas l'inverse. Ainsi, si notre âme ressent la haine et que notre esprit la manifeste, nous n'avons pas la haine, c'est la haine qui nous a et nous possède et ainsi, la haine n'est pas nous. Mais si là encore un homme ne manifeste pas sa haine, si il ne fait que la ressentir alors cet homme est possédé par elle sous une autre manière, elle l'oblige à être perçu donc l'homme est possédé par ses perceptions. Notre âme est le siège de nos jugements et de nos ressentis, notre obligation à percevoir quelque chose mais E'lorel explique que l'âme est une résistance visant à rassurer notre être pour que nous puissions avoir un environnement, un endroit que l'on peut se représenter, un endroit où l'on peut exister. Hors, E'lorel affirme que l'âme n'est pas nous, nous ne sommes pas ce que nous ressentons car cela est incontrôlable et nous possède, nous ne sommes pas ce que nos idées car elles sont impermanentes, meurent et naissent hors de nous sans arrêt et enfin nous ne sommes pas notre corps qui enferme notre âme. Ainsi, nous ne sommes rien et c'est de cette prise de conscience que naît le bonheur d'un illuminé. En effet, si l'illuminé n'est pas son corps, il ne ressentira pas la douleur, si l'illuminé n'est pas son esprit, il ne souffrira pas de la folie ou de l'absence d'idées, si il n'est pas son âme, il n'aura jamais peur, ne sera jamais obligé de vivre et de ces absences de contraintes naissent la liberté de l'éveillé et l'émanation de son bonheur car tout être libre et sans peur peut offrir la vie, l'amour et profiter d'un calme semblable à celui de la mort. 

E'lorel affirme que certains êtres, trop possédés par leur âme, leur esprit ou leur corps disparaissent avec eux, certains qu'ils ne pourront pas exister sans eux et de cette certitude naît une réalité, une autodestruction de soi.

On représente souvent un être illuminé pour pouvoir le comprendre et on affirme qu'E'lorel est une essence spirituelle, l'essence de la vacuité, ce qui signifie substance vide ou non-essence.