FANDOM


Lambert Orvêché
Cardinal
Sexe Masculin
Race Humain
Classe Cardinal
Location Esprit du Dalada
Status Mort
Professeur(s) E'lorel Ailes-de-l'aube


"Le résultat de la force sacrée émanante d'E'lorel ne fait pas de lui une divinité mais l'exemple de notre capacité à tous d'atteindre un stade d'illumination qui dépasse notre entendement et ce grâce à la lumière dont notre Prophète est un représentant."


- Cardinal Orvêché -









Le Sceptique

Bien que nombre de Haut-pères aient acquis une croyance presque innée en E'lorel, ce n'est pas le cas du Cardinal Orvêché. Considéré comme un saint homme dans son église et parmi les croyants de la lumière sacrée, Orvêché a toujours suivi le dogme comme un code qu'il ne fallait jamais contredire pour le bien et la sécurité de tous. Ce code devait être respecté afin que le monde connaisse une air de paix et de prospérité. Utopiste, le cardinal pensait qu'il était possible que la création des titans retrouve sa splendeur d'antan et que chacun devait travailler assidûment pour consolider les lacunes des erreurs de certains. C'est par pur accident que le cardinal tomba, un jour, sur son futur maître, E'lorel. Le Cardinal tentait de faire libérer des prisonniers, des gladiateurs, contre une bonne somme d'argent mais cela ne marchait pas car l'esclavagiste qui les tenait sous sa botte refusait d'en céder ne serait-ce qu'un seul. C'est après cela qu'E'lorel arriva, Orvêché lui avait bien expliqué que c'était inutile mais il lui adressa un sourire et tenta tout de même de parler à l'esclavagiste. C'est avec surprise qu'Orvêché découvrit que plusieurs prisonniers avaient été libérés et ce sans qu'E'lorel n'ait offerte la moindre somme d'argent. L'un d'entre eux était Axannor, il deviendrait un jour l'ange noir connu sous le surnom de "l'impitoyable".

Après cela, le cardinal suivit le Prophète et se prit d'affection pour lui, il l'étudia et s'intéressa grandement à celui qu'il voyait comme un messager de la lumière.

C'est au cardinal que l'on doit la vision trinitaire d'E'lorel : 

_ Il vie dans la justice car la vie qui lui ai offerte est rendue, cela fait de lui un illuminé, un être miroir, imperceptible.

_ C'est un être pensant et ce grâce à ses fidèles qui désirent le voir exister, il est perceptible pour lui-même, c'est une âme.

_ C'est un être manifesté à la demande de ceux qui ont prié pour lui, c'est un être qui peut se manifester aux autres sous la forme d'un esprit.

Aurélian répondra au Cardinal en affirmant que cette forme trinitaire, cette fragmentation de l'être qu'est E'lorel permet à nos esprits de le comprendre mais en vérité, ces trois formes ne forment qu'une car l'âme et l'esprit d'E'lorel ne font qu'un, il s'agit d'une manière de se placer, E'lorel est à la fois l'horizon et le sol sous nos pieds, il est lointain pour certains, en eux pour d'autres. La première forme trinitaire est l'explication même de l'unité d'E'lorel, il vie dans la justice donc il n'appartient qu'à nous de le voir, ce n'est pas lui qui est divisé, c'est notre perception du monde qui l'est et cela est du à la distance qui nous sépare non seulement les uns des autres mais aussi de nous-mêmes.

Orvêché se tourna vers Aurélian lorsque l'Omnisavant disparut, il fût tiraillé entre lui et le Pontife Dameriantrius. Il vécu l'ultime sacrifice comme une libération source de paix, il s'investit pleinement dans la conscience du Dalada.

Ce n'est qu'après la mort de son Maître qu'Orvêché le reconnu comme bien plus qu'un grand serviteur de la lumière.